publicité

Limoges: la SNCF va investir 500 millions d'euros sur le Polt ( Paris, Orléans, Limoges, Toulouse)

Le président Guillaume Pépy est venu à Limoges pour annoncer la rénovation de la liaison historique entre Paris et le Limousin

  • Par Christian Bélingard
  • Publié le 07/09/2012 | 17:02, mis à jour le 08/09/2012 | 15:49
Réunion de travail en présence de Guillaume Pépy, président de la Sncf © Cécile Descubes/France 3 Limousin
© Cécile Descubes/France 3 Limousin Réunion de travail en présence de Guillaume Pépy, président de la Sncf
D'importants travaux vont être lancés d'ici la fin de l'année pour rénover la ligne. Les usagers devront s'accomoder pendant douze semaines de perturbations dans la circulation des trains entre le Limousin et Paris. Certains jours, aucun train ne circulera. Mais la modernisation de la ligne est à ce prix et les travaux vont durer pendant plusieurs années.

Guillaume Pépy, le président de la Sncf, est venu clairement dire aux élus de la Région qu'il n'était pas question "d'abandon du Polt", bien au contraire. La réalisation de la liaison LGV prévue entre Limoges et Poitiers est du ressort de RFF et on sait qu'un retard de quelques mois se profile dans les études, ce qui ne signifie pas pour autant que le projet soit remis en cause.

Une importante nouvelle lors de cette visite: la Sncf accepte de revoir à la baisse le devis facturé à la Région Limousin dans le cadre de la convention des TER. Il s'agit d'une convention d'un "genre nouveau", a précisé Guillaume Pépy qui ne se fera pas "au détriment des cheminots" mais qui va permettre d'augmenter de 4 % l'offre actuelle. Concrétement le Limousin devra s'acquiter de 60 millions d'euros par an au lieu des 71 millions d'euros exigés au départ par la Sncf.


Guillaume Pépy le PDG de la SNCF dans le Limousin


les + lus

les + partagés